Autres personnages célèbres

Nous sommes fiers de compter parmi les natifs de Verchères, des personnes célèbres.

Ludger Duvernay, (1799-1852) 132679-ludger-duvernay1

Pour souscrire à la campagne 2017 pour le buste à son effigie, cliquez

Très talentueux en matière d'écriture il fut aussi un ardent défenseur du patriotisme français. À partir de 1817 il fonde plusieurs journaux. Il acquiert le journal La Minerve en 1827. Ce dernier sera le plus éloquent. Il joindra un peu plus tard M. Louis-Joseph Papineau, illustre patriote et devient l'un des chefs du parti populaire.

En 1834, il conçoit l'idée d'une fête groupant les Canadiens français. Vers 1837, des troubles sociaux éclatent et il doit s'exiler aux États-Unis. De retour au pays en 1842, il rétablit La Minerve et réorganise la Société Saint-Jean Baptiste. La fête des Canadiens français prend de l'ampleur au-delà des espérances de Duvernay et devient la Fête de la St-Jean, notre Fête Nationale.

Calixa Lavallée, (1842-1891)calixa lavallee dessin1

Ayant fait des études musicales à Montréal, à Québec et à Paris, il était instrumentiste et compositeur. Au début de 1864, il s'installe à Montréal comme professeur de musique. Après de multiples voyages entre les États-Unis et le Canada, en 1880 on lui demande de mettre en musique le poème d'Adolphe Routhier qui servira d'hymne national. Le "O Canada" fut exécuté pour la première fois le 24 juin 1880. Calixa Lavallée composera plusieurs autres musiques.

Joseph Coulon de Villiers, Sieur de Jumonville (1718-1754) et Louis Coulon dejoseph-coulon-de-jumonville1 Villiers (1710-1757)

Tous les deux, neveux de Madeleine de Verchères. Joseph Coulon de Villiers fut mandaté en 1754, comme officier de la garnison du fort DuQuesne à Pittsburgh (occupé alors par les Français), pour y assurer le retrait des Anglais. Le 28 mai de la même année, sur les rives de l'Ohio, alors que le Sieur De Jumonville faisait la lecture d'une sommation au colonel Georges Washington, il fut atteint d'une balle à la tête et en mourut. Un mois après la mort de son frère, Louis Coulon de Villiers et ses hommes ont vaincu au fort Necessity, les Anglais ayant toujours à leur tête Georges Washington. Suite à cette victoire, Louis Coulon de Villiers fut nommé Premier Chevalier de Saint-Louis en 1757.