Le moulin banal

Certainement la plus ancienne construction existante de Verchères,100 1476-juin2010 le vieux moulin banal* vit au cœur de ce village depuis plus de deux siècles et demi. Aucun document ne permet de dater avec exactitude la construction de ce moulin mais divers indices prouvent qu'il fut érigé entre 1710 et 1737.

En effet lors d'une concession arrière-fief datant de 1710 faite par Marie Perrot, veuve de François Jarret de Verchères, premier seigneur du lieu, l'acte notarié précise que cet arrière-fief sera «...sujette aux moulins de lad(ite) Seigneurie lorsqu'il y en aura de construit...». Par contre dans l'acte d'Aveu et dénombrement de la seigneurie fait en 1737, on trouve la première mention officielle de l'existence de ce moulin: « ... un moulin à vent faisant farine construit en pierre, moulange du pays... ».

Ce bâtiment aurait donc été construit à la demande de Jean-Baptiste Jarret deuxième seigneur de Verchères qui avait déjà fait construire un moulin à eau en 1731 tout près du manoir. Le marché de construction de ce dernier ne fait aucunement mention d'un autre moulin. Par ailleurs, deux marchés de construction nous apprennent qu'il y eut deux autres moulins à vent, tous deux construits en 1732, l'un sur le fief Bellevue à l'est de la seigneurie et l'autre sur le fief Saint-Blain, situé à l'extrémité ouest. Le seigneur Jarret n'ayant pas intérêt à être en retard sur ses voisins immédiats, on peut donc légitimement penser que le moulin à vent de Verchères dû être érigé à peu près à la même époque.

Ce moulin sera exploité pendant plus de 150 ans puisqu'une vente effectuée en 1886 nous indique qu'il est toujours en fonction. Cependant un document de 1909 nous apprend qu'il sert désormais comme "station de signaux" pour les bateaux, fonction qu'il conservera jusqu'en 1949, année où il fut acquis par la municipalité de Verchères qui en est toujours propriétaire.

Ce monument fut classé bien archéologique par le ministère des Affaires culturelles du Québec en 1983. Le vieux moulin a bénéficié de rénovations substantielles en 1991 afin qu'il retrouve son allure originale. Il sert aujourd'hui de galerie d'art pendant la saison estivale.

Un peu plus loin en aval, il y a un autre moulin à vent aussi classé bien archéologique depuis 1975. Celui-ci, propriété privée, fut érigé au début du XIXe siècle. Il est intéressant de constater que le Recensement du Canada pour l'année 1851 nous apprend que la municipalité de Verchères comptait alors 9 moulins dont 8 à vent et 1 à eau.

* Le qualificatif de banal est appliqué ici dans son acception historique c'est-à-dire que le seigneur était tenu de faire construire un moulin où les censitaires devaient faire moudre leurs grains moyennant redevance.

Source : Comité de Toponymie et d'histoire de Verchères